Citation du moment

'Abd Allah Ibn 'Isâ (rahimahu Llâh) a dit : "Cette Communauté ne cessera d'être dans le bien tant qu'elle enseignera à ses enfants le Coran. [Al-`Iyâl (1/480)]
mardi 17 avril 2018

Le mérite du mois de Chaaban



As-Salamu 'Alaykum wa rahmatuLlahi wa barakatuh

Voici venu le mois de Chaaban... je vous laisse avec un petit rappel




Le mérite du Mois de Chaaban - Ibn Rajab

Le prophète -sallallahu 'alayhi wa salam- avait pour habitude de beaucoup jeûner le mois de Chaa’ban, lorsqu’il fut questionné sur la raison de ce jeûne il dit:

« C’est un mois duquel les gens sont souvent inattentifs, ce mois se trouve en Rajab et Ramadhane et pendant ce mois (de Cha’aban) les actes sont élevées auprès d’ALLAH. Ainsi, j’aime que actes soient élevées auprès d’ALLAH pendant que je jeûne »

Rapporté par Al Nasa’i n°2329 et jugé bon par Al Albany

-> L’imam Ibn Rajab dit concernant l’explication de ce hadith:

« Ce hadith contient beaucoup d’informations profitables, tel que:

C’est en effet un mois duquel les gens sont souvent insouciants, il est situé entre un mois sacré (celui de Rajab) et un mois de jeûne (Ramadhan) et la morale à tirer de ceci est l’appréciation du fait d’adorer ALLAH dans les moments dans lesquels les gens sont insouciants.

Et dans le fait de remplir son temps libre par des actes méritoires se trouve des bienfaits tels que:



  1. – l’acte pratiqué dans un moment dans lequel les gens sont insouciants est plus discret. En effet, les gens sont à ces moments inattentifs à l’adoration et occupés par les plaisirs de ce bas monde. Le serviteur se protège donc de l’orgueil et de l’ostentation en adorant ALLAH à ces moments là. Il arrivait à certains pieux prédécesseurs de jeûner quarante ans sans que personne dans leur entourage ne s’en rende compte! L’un d’entre eux sortait de chez leu avec deux gamelles, il donnait l’une à un pauvre au marché, puis la seconde à un autre plus loin ceci pour que sa famille pense qu’il mangeait et pour que les gens pensent qu’il ne partageait que la moitié de son repas! (il faisait tout ceci pour éviter l’ostentation).

  2. - Certains d’entre eux comme le dit Ibn Mas’ud s’engraissaient les lèvres pour que les gens pensent qu’ils jeûnent.la deuxième leçon que l’on peut tirer de ce hadith est que le jeûne durant ce mois est plus difficile et insupportable pour l’âme (an nafs). Plus difficile car l’âme est de nature à suivre la masse, si les gens autour d’elle sont pour la majorité inattentifs à un point précis elle le sera sinon elle les suivra. Il est donc plus difficile d’accomplir une bonne oeuvre sans que personne autour d’elle ne la motive et ne la guide à cette oeuvre, c’est à ce titre que le prophète  -sallallahu 'alayhi wa salam- dit « viendras une époque de grand trouble durant laquelle la bonne action du croyant vaudra cinquante fois la vôtre ».

  3. – l’un des autres bienfaits réside aussi dans le fait que le croyant esseulé dans un groupe de pervers peut-être la raison du repoussement du châtiment d’ALLAH sur le peuple. En effet, il se peut qu’ALLAH décide de ne pas punir un peuple pour la raison qu’une seule personne croyante trouve parmi eux.

Ensuite on remarque que le prophète -sallallahu 'alayhi wa salam- a précisé que l’élèvation des actes auprès d’ALLAH s’effectuait durant  ce mois. Et l’élévation des actes s’effectue de trois manières distinces en Islam:



  • 1/ Une élévation des actes de façon quotidienne, comme le dit le prophète -sallallahu 'alayhi wa salam- : « des anges se relaient auprès de vous à chaque prière du fajr et du asr, puis ils montent au Ciel avec vos actes et ALLAH les question pendant qu’Il est plus Sachant qu’eux: « Dans quel état avez vous laissés mes serviteurs? » Ils répondront: « Nous les avons laissés en prière, et nous les avions trouvés en prière » [Rapporté par Al Bukhari]

  • 2/ Une élévation hebdomadaire, Abu Huraira rapporte que le prophète -sallallahu 'alayhi wa salam- a dit: « vos actes sont élevées auprès chaque veille de Vendredi, et les actes de celui qui rompt les liens de parenté ne sont pas acceptées » [Rapporté par Ahmad, jugé bon par Al Albany]

  • 3/ Une élévation annuelle des actes, et ceci durant le mois de Chaa’ban comme il est rapporté dans le hadith mentionné. »

Tiré de Lata’if Al Ma’arif, d’Ibn Rajab, vol.1 p.191


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire